SALONS, EXPOS > Communiqués de presse



Festival National du livre   14/12/2008

Festival National du Livre Arménien

Succès pour la deuxième édition du Festival National du Livre Arménien qui s’est tenu samedi 13 décembre aux Archives et Bibliothèque départementale Gaston Defferre-Euroméditerrannée de Marseille.

 Tout au long de l’après-midi, jusque tard dans la soirée, une foule de plusieurs centaines de personnes -sans doute plus d’un millier- était au rendez-vous de cet évènement présidé par Edmonde Charles-Roux Defferre, Présidente de l’Académie Goncourt et Franz-Olivier Giesbert, Directeur de la Rédaction de l’hebdomadaire « Le Point ».

 Dans les salons de l’hôtel Sofitel, le jury composé d’Edmonde Charles-Roux Defferre, Franz-Olivier Giesbert, Patrick Malakian, Sophie Audoin-Mamikonian, Didier Parakian, Garo Hovsepian, Valérie Toranian, Hamlet Gasparian, Zaven Gabrielian, Ohan Hekimian, Clément Yana (représentant du président du Conseil Général) et François Achour (Terre d’Arménie) examina l’attribution des trophées Toros. La coordination de l’évènement étant assurée par Richard Feyndikian, l’organisateur du Festival.

 A 14 heures, le Festival National du Livre Arménien débutait. Près de 70 auteurs ou éditeurs présentaient plus d’une centaine d’ouvrages. Sophie Audoin-Mamikonian avec le décalogue « Tara Duncan » était la vedette de ces dédicaces avec des centaines de fans, lecteurs et lectrices qui se bousculaient devant son stand. Un véritable succès pour notre « Harry Potter » français.

 Puis devant un public de plus de 400 personnes s’est tenu une table ronde sur « la presse communautaire arménienne aujourd’hui en France » en présence d’Ara Toranian (Les Nouvelles d’Arménie), Varoujan Mardikian (France-Arménie), Henri Papazian (Ayp Fm), Garo Hovsepian (Haratch), Krikor Amirzayan (Azad Magazine) et Charles Kechkechian (Parev). Après la présentation des représentants de la presse, un débat passionnant suivit avec le public.

 Après la cérémonie d’ouverture prononcée par Richard Feyndikian puis Edmonde Charles-Roux Defferre, la remise des trophées Toros débutait en présence même de l’artiste.

J. Sirapian, Prix du "Meilleur Editeur"
H. Papazian remet le prix
J. Sirapian, H. Gasparian, Toros, K. Amirzayan
Les lauréats avec le Jury

 Le Toros d’Honneur-Prix Ararat fut attribué à madame Rakel Dink. Prix remis par Hamlet Gasparian, chargé d’Affaires de l’Ambassade d’Arménie, accompagné d’Alexis Govciyan et Jean-Noël Guérini, sénateur et président du Conseil Général. Rakel Dink a remercié en arménien (traduit en français par le professeur Robert Der Merguerian) la France « patrie des Droits de l’Homme » pour cet immense honneur à la mémoire de Hrant Dink.

 Le Prix Arménia fut attribué à Madame Fethiye Cetin. Il fut remis par Edmonde Charles-Roux Defferre et Garo Hovsepian.

 Le Toros du « Meilleur Editeur » fut remis à Jean-Varoujan Sirapian, directeur des Editions Sigest. Annie Pilibossian, présidente de l’ACAM et Henri Papazian, directeur d'AYP Fm remettaient le trophée.
 Anahid Sarkissian recevait le Toros du « Meilleur ouvrage pour la transmission de la langue arménienne, Prix Masrob-Machdots-Ecole Hamaskaïne ». Prix remis par Ohan Hekimian, Robert Der Merguerian et Seta Biberian.

 Le prix Toros du « Meilleur ouvrage étranger » fut attribué à Jose Antonio Gurriaran pour son livre « Les Arméniens, un génocide oublié ». Bernard Hatemian et Ara Toranian remirent le trophée. Jose Antonio Gurriaran, grièvement blessé en 1980 lors d’un attentat revendiqué par l’ASALA émut la salle. Il remercia Ara Toranian de l’avoir aidé à découvrir les Arméniens, une recherche qui l’a conduit au Liban et en Arménie.

 Le Toros du « Meilleur ouvrage jeunesse » fut attribuée à Sophie Audoin-Mamikonian pour le décalogue « Tara Duncan » qui est un véritable phénomène auprès de la jeunesse. Didier Parakian et Valérie Toranian remirent le prix.

 Robert Guédiguian fut récompensé du Toros du « Meilleur cinéaste » pour l’ensemble de son œuvre. Edmonde Charles-Roux, Simon Azilazian (CCIFA), Julien Harounian (Président JAF Marseille) et Pascal Chamassian (CCAF) remirent le prix.

 Le Toros du « Meilleur essai-Armenia 2008 » fut attribué au livre « Etre Arménien en Turquie » de Hrant Dink. Sylvie Andrieux et Garo Hovsepian ont remis le prix à Rakel Dink.

 Un prix spécial du jury fut remis également à l’essai « Henri Verneuil, les plus grands succès du cinéma » à Roger Vignaud.

 Enfin, le Toros du « meilleur roman, Prix Henri Verneuil 2009 » fut remis à Mooshegh Abrabamian pour l’œuvre « Le Fou » de Raffi.

 Texte et photos Krikor Amirzayan

   

Quatre auteurs publiés par SIGEST étaient présents pour rencontre/dédicace avec le public

Reine Cioulachtjian
Alice Varvarian
Rousane et Jean Guréghian
Alexis Gurdikyan

 


Retour...



© 2016 - Editions SIGEST

Retour à la page d'accueil Plan du site