PUBLICATIONS > Livres > La Pensée stratégique russe

 

1ère édition

La Pensée stratégique russe 
Entre réforme et inertie
Moscou face à l’Amérique, 
sur l’échiquier eurasien

de Jean Géronimo
Préface de
Jacques Sapir

  • 148x210 mm, 116 pages, 9,95 €
  • ISBN : 978-2-917329-24-5


1ère édition EPUISEE

Image

Feuilleter quelques pages ici >>> 

BIOGRAPHIE

Jean GERONIMO, universitaire pluridisciplinaire (Pierre Mendès France - Grenoble II), est régulièrement publié dans des revues et sites géopolitiques russes, français et italiens. Il s’intéresse, en complète indépendance, à l’évolution de la Russie et de sa zone d'influence historique, devenue son "Etranger proche".
Ce chercheur hétérodoxe a développé une analyse originale et multi-dimensionnelle du repositionnement international de l'Etat russe, à la recherche d'une identité post-soviétique. Il a mis en évidence de troublantes "inerties soviétiques" dans la stratégie d'une puissance avide de retrouver son ancien statut, contre le leadership américain.

RESUMÉ

La disparition de l'Union soviétique, le 25 décembre 1991, au crépuscule d'un siècle désenchanté, ne fut pas seulement la « plus grande catastrophe géopolitique du siècle ». Elle fut aussi une rupture radicale dans la pensée stratégique russe, contrainte d'abandonner une vision trop idéologique d'un monde bi-polaire, pour une approche plus réaliste des menaces périphériques issues d'Asie et d'Occident. Désormais, la Russie post-communiste se retrouve face à de nouveaux défis, sur l'Echiquier eurasien et face à l'Amérique, structurellement guidée par la ligne « anti-russe » de Z. Brzezinski.

Dans le contexte d'une conflictualité latente, surgie des méandres de la Guerre froide et menaçant la stabilité de l'espace post-soviétique richement doté en énergies, la Russie mène une stratégie de reconquête régionale en vue de son retour comme grande puissance. En tant que « pivots géopolitiques » de stratégies ambitieuses, les républiques de l'ex-URSS deviennent les leviers d'une lutte d'influence.

En dépit du récent rapprochement russo-américain, célébré par le sommet de Lisbonne de novembre 2010, le nouveau discours stratégique russe maintient une forte préoccupation sécuritaire. Contrairement à la croyance illusoire d'une "fin libérale" de l'histoire porteuse d'une paix éternelle, Moscou est contrainte à une veille stratégique, au coeur de l'Eurasie. Troublante inertie.

REACTIONS

W. ANDREFF : Jean Géronimo "est devenu un spécialiste de la pensée stratégique russe. Il nous en livre aujourd’hui une version inertielle appliquée à l’espace eurasien (…)."

J. SAPIR : « L’ouvrage de J. Géronimo présente le tour de force de nous dresser un tableau synthétique et accessible, et en même temps complet des principes de la stratégie et de la doctrine de sécurité russe actuelle. »

B. FESSARD DE FOUCAULT : « Comprendre qu’une stratégie n’est pas seulement militaire ou économique, agressive ou défensive, mais d’abord un effort de pensée et de projection, est le début de l’intelligence que manifeste le présent essai (…). »

J. FONTANEL : « Cet ouvrage témoignera, par sa clarté, de l’intérêt d’une étude suivie de la pensée stratégique russe(…). »

G. DUCHÊNE : « Sa capacité à traduire la perception de Moscou des menaces majeures issues de sa périphérie eurasienne est d'un réel intérêt pour notre compréhension des enjeux du 'retour russe' ». 

M. MICHKEVITCH : "L'apport essentiel de Jean Géronimo est de nous donner une clé de lecture originale de la stratégie "anti-russe" de Z. Brzezinski pour comprendre les nouvelles formes de conflictualités en zone post-soviétique."

J. M. CHAUVIER : « (…) il faut lire J. Géronimo pour mieux comprendre les ressorts et les objectifs par lesquels la Russie serait en train de se redéfinir une 'identité' pour le 21ème siècle et, peut-être, d’y jouer un rôle inattendu. »



© 2016 - Editions SIGEST

Retour à la page d'accueil Plan du site